J'ai quitté ce monde et je suis revenu transformé
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hlinka Sacha [Esclave de Vasco Abaddon]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sacha Hlinka
.::. Humain libre .::.
.::. Humain libre .::.
avatar

Nombre de messages : 15
[P]arti : Neutre
[F]onction : Esclave de Vasco Abaddon
[S]tatut : Esclave
Date d'inscription : 29/05/2008

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: [E] De Vasco Abaddon
[L]ignée:
[G]énération:
MessageSujet: Hlinka Sacha [Esclave de Vasco Abaddon]   Ven 6 Juin - 21:36

I. Renseignements généraux
[†] Nom : Hlinka
[†] Prénom : Sacha
[†] Surnom :Chaton
[†] Âge : 21 ans
[†] Race : Humaine
[†] Lieu de naissance : Frankfurt
[†] Parti : Complètement neutre…
[†] Statut : Bas quartier
[†] Fonction : Esclave en fuite, et compte le rester.
[†] Sentiments vis à vis des jumeaux et vampires: Elle ne s’en préoccupe pas, elle les évite et tout va pour le mieux…

II. Descriptions
[†] Description physique :
Sacha est ce qu’on appel une belle plante, autant le dire tout de suite, elle est quelque peu vénéneuse, ce qui accentue sa beauté peut être. Les cheveux mi long, doux et soyeux, brun aux reflets cuivré à la lumière, quelques mèches retombent sur son visage. Ses yeux sont vert pâle pigmentés d’une couleur ambré autour de ses pupilles, encadrés par de longs et fins cils noirs. Elle possède un petit nez fin, de petites lèvres couleur carmin, il y réside un piercing.

Notre humaine fait environs 1m70 pour 56 kilos, le corps assez fin, sans pour autant n’être sans forme ni charme, Sacha est tout simplement svelte. Elle à tout ce qu’il faut ou il faut, des bras fins, de petites mains aux doigts filiformes, une jolie poitrine ronde et ferme, une taille menue, suivie par des hanches fines et des jambes fuselées. Sa peau douce et duvetée est pâle, presque autant que celles des vampires, et pourrait presque la confondre avec ces êtres nocturnes si elle n’avait un cœur qui bat.

Se maquillant très légèrement, portant un rouge à lèvre en général foncé et assez discret, du eye-liner ou bien un crayon noir sous les yeux accentuant son regard et de temps à autre du mascara bleu ou noir, un fard à paupière plutôt vert. Un parfum de vanille l'accompagne toujours, odeur qui semble naturelle. Elle s'habille en général de manière sexy et moulant, il lui arrive parfois d’être masculine, cependant elle préfère les robes...

[†] Description caractérielle :

Sacha ne fait confiance à personne, elle se débrouille toujours toute seule et ne compte pas sur son entourage, et peu importe ces problèmes. Ayant un très bon sens de l’orientation elle s’adapte très vite à toutes les situations. Complètement indépendante elle n’accepte que rarement l’aide des autres. Le fait qu’elle ne fait confiance à personne ne veut pas dire qu’elle ne sait pas se montrer correcte avec les autres.

C’est une jeune fille qui n’aime pas respecter les règles, acceptant difficilement les ordres. Il en à toujours été ainsi depuis qu’elle est toute petite. Espiègle, intelligente, joueuse, elle aime ironiser, taquiner, les personnes qui sont arrivés à la suivre plus d’une journée, tut en restant polie bien entendu. . Curieuse, calculatrice et manipulatrice, elle arrive facilement à embobiner son monde, du moins lorsqu’il s’agissait des humains, avec les vampires c’est une autre histoire.

Sacha peut être aussi une femme douce, gentille, protectrice, serviable, généreuse, discrète et consciencieuse lorsque c’est nécessaire, en particulier si elle s’est attaché à quelqu’un, un côté que l’on voit très rarement. Elle sait parler le français, l’anglais et l’allemand (qui reste rudimentaire).

[†] Histoire :

Sacha fait partie d’une famille de nouveau riche, comme l'on dit souvent lorsque quelqu’un viens d’acquérir une fortune. En réalité elle ne sait pas qui sont ses vrais parents, elle à été adopter. Katherine Hlinka ne pouvait avoir d’enfant, à elle, pour son plus grand désarrois, elle qui rêvait d’avoir un bébé, l’un de ses petits êtres, que l’on élève, regarde grandir. Elle désirait plus que tout au monde un enfant rien qu’a elle, fille ou garçon cela lui était égale. La pauvre était cependant incapable de procréer. Elle et son mari, Conrad, s’adressèrent alors à un service d’adoption. Trois années passèrent après leur demande et toujours pas de bébé à chérir. A quoi bon s’adresser à ces services qui ne font pas leur boulot correctement, comme toujours on ne peut que compter sur soit même.

Ils eurent alors recourt à une mère porteuse, pourquoi pas après tout, c’est peut être une pratique interdite, mais beaucoup plus rapide que ce qu’ils avaient essayé. C’est tout du moins ainsi que pensait Conrad. Habitant Londres, ils durent se rendre à Frankfurt. Au bout de neuf mois ils eurent leurs petite fille, qu’ils appelèrent Sacha, ils payèrent la femme afin qu’elle disparaisse de leurs vie et se procurèrent les papiers d’adoption.

Sacha grandit, devenant une magnifique jeune femme, mais un peu trop gâté, Katherine était d’un laxisme intolérable, lui accordant tout ce qu’elle désirait. Son père quand à lui essayait de tenir la bride, ce qui n’était pas chose facile. La jeune femme eut cependant une éducation presque parfaite, si on occultait le fait qu’elle transgressait toute les règles et cela par pure amusement. Elle se complaisait dans sa vie de petite fille gâtée, qui arrivait toujours à ses fins en n’ayant qu’à faire les yeux doux à sa chère mère. Lorsque ses parents moururent dans un accident d’avions, âgée de quinze ans elle fut obligée de grandirent et de se prendre en mains.

Les années s’écoulèrent et Sacha atteint l’âge de vingt-un ans, devenue étudiante en parfumerie, elle regardait l’heure avec impatience sa montre, c’était enfin le week-end, elle et ses amis pouvaient enfin souffler et bien entendu pour bien en profiter, elles ont décidé de faire le tour des pubs de Londres. Activité assez banales pour des jeunes. On frappe à la porte, elle attrape son sac, se regarde une dernière fois dans le miroir et sort rejoindre son amie venue la chercher.

Durant cette soirée, elle rencontra pour la seconde fois un jeune homme assez séduisant, élégant, aux airs mystérieux, terriblement attirant. Ils s’étaient déjà croiser lors de leur seconde venue a Londres. Il avait les yeux d’un vert particulier, presque jaune, une musculature finement ciselé, de longs cheveux noirs mi long, cascadant sur ses épaules ce soir, un piercing à la lèvre inférieur, comme elle. Ce qui était pour le moins amusant, de son point de vue. Habiller de manière classe, comme la première fois qu’elle l’avait vue. Il n’y a pas à dire Vasco était vraiment Séduisant.

La première fois qu’il s’était rencontré, « l’homme » lui avait fait porter un verre par un serveur, lorsqu’elle lui répondit qu’elle n’avait pas demandé d’orange Orgasme, il lui expliqua que c’était quelqu’un qui le lui avait commandé. Un sourire ironique s’était dessiné sur ses lèvres. Est-ce qu’il le voulait à la figure son verre ? Ses amies rirent un instant de son « coup de bol » comme elles disaient. Cependant lorsque le serveur montra celui qui avait eut l’amabilité de lui payer un verre, plus personne n’avait le même sourire. Plus par défit ? Amusement ? Ou bien tout simplement pour faire voir rouge ses amies ? Un peu de tout probablement, Sacha décida d’aller tenir compagnie à ce gentleman. Ils discutèrent un bon moment avant que ses amies ne lui rappel qu’il fallait retourner à l’hôtel. Ils se donnèrent donc rendez vous pour dans deux semaines dans le même bar.

Chose promise, chose faite, elle était belle et bien revenue. Ils discutèrent une bonne partie de la soirée, ses amies voyant qu’elle était entre de bonne mains, l’avait abandonné sur place, la laissant seule avec cette inconnue, tandis qu’elles continuaient leurs tournée. Ah si elle avait sut, peut être que… Hum non, c’était bien trop tard… Les heures s’écoulèrent bien trop vite au goût de la jeune femme, la fermeture approchait, il fut temps de quitté le bel Apollon.

Il lui proposa de la raccompagner, ce qu’elle accepta avec plaisir, pour plusieurs raisons, mais la principale était qu’elle pouvait encore parler avec lui. Il avait prit un pas lent et régulier, pour le plus grand bonheur de Sacha… Ils prirent une ruelle, route menant plus vite chez elle selon son interlocuteur, elle ne le contesta pas. Mais on pouvait bien voir que cette idée ne lui plaisait pas. Elle voulait passer du temps avec lui malgré l’heure « tardive ».
Vasco attrapa alors délicatement son bras, pour la prendre dans ses bras, contre l’un des murs du passage, son corps se pressa contre le sien doucement. Ses lèvres vinrent à leur tour contre les siennes. Les joues de Sacha prirent une petite teinte rose, qui montrait son plaisir. Le baisé se prolongeait, pour se brisé tandis qu’il descendait le long de sa mâchoire, puis son cou, les lèvres de Vasco papillonnèrent, c’était plaisant. Elle aimerait l’emmener avec elle en France, c’était agréable d’être avec lui. Il avait de la discussion, il était prévenant, séduisant, savait très bien embrasser, peut être que cette fois c’est le bon, peut être lui donnera t-elle sa virginité…

Elle en était là à ses réflexions, lorsqu’elle sentit une fulgurante douleur à la base de son cou, il venait d’enfoncer ses crocs dans sa chair, surprise la jeune femme avait les lèvres légèrement entrouverte, ses mains se crispèrent sur les vêtements du bel apollon, un frisson glacé la parcourut. Puis son corps réagit différemment. A présent elle ressentait un bien-être particulier, alors qu’elle se rapprochait de la mort, quelques gémissements de plaisir franchissaient ses lèvres. Un petit sourire mutin se dessina sur ses lèvres. Lentement mais surement, la jeune femme commençait à glissé dans l’inconscience afin de rejoindre le Styx.

[x]


Réveil difficile, le regard trouble, regardant autour d’elle, s’étirant, essayant d’immergé, si elle ne se dépêchait pas c’est son maître qui viendrait la mettre sur ses deux pieds… Sacha se leva et se dirigea vers la douche, toujours aussi répugnante, avec les murs lézardés, la peinture écaillée, les toiles d’araignée dans les coins. Elle avait au moins réussi à nettoyer la baignoire et le lavabo. C’était déjà quelque chose. Elle prit une douche… Glacée, pas d’eau chaude aujourd’hui. Ce n’était pas la première fois et se ne sera sûrement pas la dernière. Si elle avait su, si seulement elle avait eu le bon sens de continuer sa tournée des pubs avec ces amis, si seulement elle n’avait pas rencontré cette homme à la langue perfide, si seulement elle ne l’avait pas suivit, elle ne serait pas ici, dans ce pays infâme infesté de vampires, esclave de l’un de ses êtres nocturne. Elle aurait pu continuer sa petite vie tranquille. Elle arrêta l’eau, prit une serviette et… entendit des cris dans le couloir…

Marchant dans les couloirs du château, rasant les murs, essayant de mettre une distance raisonnable, si c’était possible, entre elle et le palais en essayant de trouver un cehmin pour fuir. Sacha marchait les yeux et les oreilles aux aguets, essoufflée après sa course folle, elle s’arrêta un moment dans un coin, dos au mur, laissant le silence l’envelopper. Le tueur fou avait frappé, le palais était sens dessus dessous, la jeune femme avait profité du chaos pour fuir ce lieu de cauchemar. Après un moment, elle reprit sa marche, réfléchissant, essayant de trouver un moyen de survivre. Elle aurait pu rejoindre la résistance. Mais se battre contre des vampires ne l’intéressait pas, non en fait c’était s’intégrer à cet enfer qui ne l’intéressait pas. Vivre dans les bâtisses, en ruine, alterner les lieux, ne jamais être fixe, jusqu'à trouver une solution pour retourner à Londres, pour retourner à sa petite vie tranquille. Sa décision fut rapidement prise, jusqu'à ce qu’elle trouve un moyen pour rentrer chez elle, Sacha vivrait ainsi, peut être trouvera t-elle un lieu fixe ou vivre. En tout cas, il n’y a qu’une chose qu’elle espérait autant que de rentrer… Que le tueur fou s’était occupait de son maître comme il se doit et par la même occasion de tout les autres vampires… Elle va très vite déchanté…


III. Dans la vie courante
[†] Style de combat : Elle a appris à se servir des armes blanches telles que les larmes courtes. Mais cela reste très rudimentaire.
[†] Relations : Sacha n’a de relation avec personne, pour elle tout se résume à loin des yeux loin du cœur, pas d’ami que des ennemis…
[†] Signes particuliers : Un piercing à la lèvre, un tatouage représentant une panthère noire sur l’omoplate gauche.

IV. En plus
Sacha joue de la harpe, elle se sent alors libre de toute entrave, elle rechigne à jouer devant les inconnue ou son maitre, mais dès qu’elle commence à touché les cordes, elle ne résiste plus à l’envie de jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rociel Van Sogenfaur
.::. Spinner Künstler .::.
.::. Spinner Künstler .::.
avatar

Nombre de messages : 1188
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Souverain
[S]tatut : Vampire noble
Date d'inscription : 14/01/2006

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Maître de Nikolaï
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 1ère
MessageSujet: Re: Hlinka Sacha [Esclave de Vasco Abaddon]   Sam 7 Juin - 6:40

(Re)bonjour et (re)bienvenue ^^



Fiche Validée

(ps: j'adore la chute de l'histoire... le "elle va vite déchanter" Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hlinka Sacha [Esclave de Vasco Abaddon]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Sacha Farmer [FINNI] [X]
» Sacha K. Brook {OK}
» VASCO CANICHE NOIR M 7 ANS CH FA OU ADOPTANT URGENT (25)
» Hey ! Pourquoi tu me regardes comme ça !? ft Sacha Vega

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires :: Les Esclaves-
Sauter vers: