J'ai quitté ce monde et je suis revenu transformé
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cyllène (Charles Lya) Deon de Beaumont [E] de Sélène

Aller en bas 
AuteurMessage
Cyllène
.::. Humain .::.
.::. Humain .::.
avatar

Nombre de messages : 90
[F]onction : esclave
[S]tatut : humain
Date d'inscription : 24/11/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Esclave de Sélène Van Kerman
[L]ignée:
[G]énération:
MessageSujet: Cyllène (Charles Lya) Deon de Beaumont [E] de Sélène   Jeu 27 Déc - 23:43

I. Renseignements généraux
[†] Nom : Déon de Beaumont
[†] Prénom : Cyllène
[†] Surnom : Epicène.
[†] Âge : 18 ans
[†] Race : humaine
[†] Lieu de naissance :Tonerre
[†] Parti : mi figue,mi raisin
[†] Statut : esclave?
[†] Fonction : compagne
[†] Sentiments vis à vis des jumeaux et vampires: mitigés.

II. Descriptions
[†] Description physique : Cyllène est jeune femme plutot jolie dans les normes : elle porte les cheveux longs d'un bleu azur assorti a ses yeux. Ce que l'on remarque chez elle, c'est ce que certain qualifierait de charme, cette petite lueur dans les yeux, cette rougeur sur sa joue quand on la flatte, ce sourire comme un cadeau. Loin de la provocation dans son code vestimentaire, la jeune femme reste sobre avec la plupart du temps un jean et un debardeur. Elle est bien formée sans excès et reste quelqu'un de très fin dans ses traits. Lorsque Charles intervient, elle relève ses cheveux et ne se maquille pas, enfile un t-shirt et un pantalon. A l'inverse quand c'est Lya qui prend les commandes, la jeune femme devient seductrice a coup de bustier et jupe. Son regard turquoise envoute certains, attendrit d'autres, mais tous se rassemblent en un point : le jeune femme reste jolie et charmante en toutes circonstances.

[†] Description caractérielle :
Cyllène a depuis son plus jeune age un caractère doux et discret. Aimable, c'est une oreille attentive et la gentillesse même. Bléssée toute jeune, elle est très renfermée et a beaucoup de mal a se mettre à nu. Serviable et calme, elle aime se sentir utile et s'interresse a tout. Patiente, elle prend a coeur de calmer les esprits sans blesser ceux qui l'entourent. On peut penser qu'elle manque de caractère mais c'est surtout de confiance en elle dont elle a besoin...
Charles est aux antipodes de la douce Cyllène : fourbe, sournois et imbus de sa personne, son intelligence et son manque de moralité lui permettent d'arriver à ses fins. Malgrè son caractère fort et egoiste, il tient plus que tout au bonheur de Cyllène et tente de la faire s'affirmer. Contrairement à son image impittoyable, c'est surtout un coeur meurti qui se protège contre le monstruosité et le rejet qui l'entoure.
Lya est representative de son epoque : hypocrite et axée sur l'apparence, elle est le materialisme incarné. En veritable main de fer dans un gant de velours, elle est aussi une perle dans le langage : ironique la plupart du temps, elle devient cynique lorsque quelqu'un ou quelque chose lui deplait.Narcissique à l'extrème, c'est certainement elle qui prend le plus soin de la petite Cyllène. Elle est sure d'elle et ne doute pas de ses atouts.

[†] Histoire :

Nous voici à Tonnerre, dans l'Yonne, en France. Le soir se couche doucement sur la propriété privée des Beaumonts. Les cris aigus resonnent dans tout le petit chateau familial. Les domestiques s'affairent autour de la chambre de la jeune femme epuisée. Elle ne le sait pas encore mais elle mourra dans l'heure d'une hémoragie interne. Ainsi nacquit Cyllène, en cette nuit chaude d'Aout. Le père, President d'un grand groupe était encore en voyage ce soir là. Lorsqu'il rentrera il n'aura plus de femme, mais une fille. Une enfant que son epouse aura dans un dernier soupir nomé Cyllène.

Les années s'ecoulent et le bébé se transforme en enfant, elle est sage, ecoute attentivement les ordres de sa nurse et s'applique à travailler convenablement dans ses etudes. Elle subit les abscences répétées de son père, et ses reproches incessants. Car c'est un homme froid, distant, qui inculque à sa fille des preceptes de hauts rangs. Cyllène ne vit que pour lui plaire, mais elle n'en fait jamais assez. Elle n'a que huit ans et il la traite comme si elle en avait dix de plus, n'ayant jamais que des regards meprisants pour elle.

Dans ce monde d'adultes, ou tout jeu d'enfant lui est interdit, le jeune fille se plonge dans les livres complets et instructifs, qui parlent de sciences, de mathematiques ou de philosophie. Mais ce qui passionne le plus la petite, c'est l'histoire de France du XVIIe siècle.

Un soir, lors de sa promenade quotidienne dans l'immense bibliotèque du domaine, Cyllène trouve un livre couvert de poussière tombé dans l'oubli depuis des années. Ce livre n'est autre que l'histoire des Beaumonts. Contente et passionnée par sa trouvaille, l'enfant passe aprésent le plus clair de son temps à feuilleter l'ouvrage, les yeux remplis d'etoiles. Quelques temps après, l'ouvrage disparait, et la nurse ne s'en inquiète pas plus que cela.

C'est pourtant ce fait qui va changer le court de l'histoire dans le domaine des Beaumont.

Car depuis cet evenement tout à fait ordinaire, Cyllène n'est plus la même. Inquiète de son changement de comportement soudain, la nurse decide de se confier à sa soeur dans une lettre des plus troublantes:

"Ma chère Marie,

Ici tout va pour le mieux, Monsieur est de nouveau en voyage et ne reviendra pas avant plusieurs semaines [... ] la pauvre enfant sera encore seule pour Noel. On dirait vraiment qu'il tente de plus en plus de l'eviter...Cependant, je le comprend, Cyllène ressemble d'année en année a sa defunte mère. Malheureusement, je pense que la petite le ressent, car après tout, son jet privé pourrait tout de même faire une petite escale dans la maison ou lui-même a grandit. La pauvre enfant supporte de plus en plus mal les abscences repétées de son père. Depuis quelques jours, elle a changé de comportement, du tout au tout. Ce n'est plus l'adorable petite Cyllène dont je m'occupe depuis tant d'années. Tu sais, elle a toujours été plus mature que les autres enfants de son age, mais je dois dire que ces derniers temps, elle a, disons le franchement, totalement vieilli. Elle qui était si feminine, a par moment des reactions et des envies de veritable garçon manqué. [...] Il est clair que n'avoir jamais connu sa mère et ne voir pour ainsi dire jamais son père n'aide pas la petite à etablir son equilibre...Cependant, cette brutale transformation ne presage rien de bon..."

Comme elle était sage, sa nurse. Mais comment cette pauvre femme aurait-elle pu soupçonner ce qui se passait dans la tête de la si douce enfant perurbée. Car pertubée, elle l'était il faut l'admettre. Non qu'elle était folle, après tout la jeune fille avait toute sa tête, du moins une partie. Car la cause de tout ça ne l'oublions pas; était bien ce fameux livre de l'Histoire familiale des Beaumont. Un chapitre en particulier, celui nommé "Charles de Beaumont, Chevalier d'Eon." C'est de là que toute l'histoire est partie, faisant son petit bonhomme de chemin dans la tête de Cyllène.

L'histoire de cet homme n'est guère très compliquée en soi : fils de notable, il fait nombre d'études et finit par se faire remarqué par Louis Xv. Il est alors affilié au "secret du roi", un service de renseignement tenu secret pour le compte royal. Envoyé à la Cour de Russie pour sceller une alliance avec la tsarine, il devient Lya de Beaumont, se travestissant ainsi pour la première fois. Lors d'une autre mission, le Chevalier se retrouve confronté à un adversaire qui pour appuyer la folie de Beaumont; affirme qu'il est en réalité une femme. Dans la même periode, son protecteur Louis XV decède, laissant place a Louis XVI qui reconnut le chevalier comme une femme, lui donnant ordre « de quitter l'uniforme de dragons qu'elle continue à porter et de reprendre les habits de son sexe avec défense de paraître dans le royaume sous d'autres habillements que ceux convenables aux femmes ». Il mourut dans la misère après avoir été ruiné et lors de l'autopsie effectuée par une comission médicale, on s'aperçut que le chevalier Déon de Beaumont était bel et bien un homme.

Il n'est pas rare de voir se developper chez les jeunes enfants un ami imaginaire. C'est ce qui se produisit pour Cyllène. Les domestiques n'y voyaient là qu'une fantaisie des plus banales pour une jeune enfant qui n'avait plus de mère, et ne voyait pas son père. C'est donc tout naturellement que s'intalla dans la vie quotidienne de Cyllène, l'ami imaginaire. Si ce dernier n'était au debut qu'un jeu enfantin d'enfant delaissé, les limites de la folie furent vite dépassées : d'abord l'enfant donna un nom à son ami, Charles. Puis, ils ne furent plus deux mais trois, et Lya se joint au duo dejà formé. Quoi de plus normal, me direz-vous, la petite veut par Charles, remplacer son père continuellement absent, et par Lya, sa mère décédée. Soit, alors admettons que jusque là tout soit "normal", ca le devient mois quand c'est Cyllène qui prononcent les paroles des deux autres. Mais admettons, elle leur offre une réalité toute nouvelle, soit. Là ou plus rien n'est normal, c'est lorque par moment, il n'y a plus de Cyllène du tout, plus de trio du tout, mais uniquement une enfant avec des timbres de voix légèrement différents.

Vous l'aurez donc comprit, Cyllène était encline à de la skyzophrénie, et plus precisement à un dedoublement, voir un detriplement de la personnalité. Ainsi, c'est à tour de role que prennent place les trois tête pensantes dans le corps de la petite fille. Parfois Charles, parfois Lya, parfois Cyllène, la confusion des personnalités s'installe lentement dans la tête de l'heritière Beaumont.

Les années s'ecoulent et les personnalités s'intensifient., les deux autres prenant le pas de plus en plus sur ce qu'il reste de Cyllène. Bien sur, la "maladie" de cette dernière n'est plus un secret. Son père a tout d'abord une reaction violente, il la rejette davantage, eprouve un profond degout à son egard, se braque contre sa fille qu'il renie plus d'une fois. Mais lorsque personne ne peut le voir, quand il rentre et s'enferme dans son bureau, alors ses larmes coulent, profondes, sincères, comme une demande incessante de pardon à sa fille pour etre l'unique responsable de cet etat pire encore que letargique...

Cyllène a seize ans. Elle se lève se matin et regarde dans le miroir. Un sourire triste se dessine sur ses lèvres.

"Tu sais qu'il est temps maintenant, tu sais qu'il le faut.
-Oui mais j'ai si peur.
-Pourquoi as-tu peur, cherie, tu ne seras jamais seule, tu le sais pourtant...
-Ce n'est pas pour moi que j'ai peur...
-Cesse donc de t'inquiéter pour ce vieil imbecile, il se fiche de toi, de nous, il essaye juste de nous separer, pour que tu sois a nouveau seule, seule dans cette grande maison, seule avec tes livres poussiéreux et l'espace vide de cette batisse decrepie...
- Il a raison, et puis là bas, c'est comme avant tu sais, la belle vie, les souverains et la Cour...
- Mais je n'y connais rien, à tout cela...Et puis nous pourrions mourir...
-Allons ne fais pas l'enfant veux-tu et hate toi...Nous en avons dejà parler longuement...
-...
-Tu devrais le faire, toi, Charles, tu sauras mieux lui resister, si tu la laisses faire, on ne partira jamais..."

Cyllène sortit de sa chambre et descendit d'un pas decidé les marches de l'escaliers pour se diriger vers le bureau de son père.Devant la porte, elle tapa d'un coup sec, et n'attendit aucune reponse pour entrer. Derrière le bureau, son père était affalé dans un fauteuil, un cigare dans une main, un verre de wisky dans l'autre. Il se retourna vers celle qui venait d'entrer.

" Je n'irai pas par quatre chemins. S'en est trop, je m'en vais."

Les mots tombèrent, froid et dur comme de la pierre.

"Laisse moi lui parler."
Il était las, mais la rage brillait dans ses yeux, jusqu'ou cette idiote irait-elle à cause de ses voix?
Le silence pesa quelques instants et la voix douce de Cyllène s'éleva.
*Ne le laisse pas t'intimider Cyllène, tu es majeur, tu peux faire comme bon te semble...*

"Et bien?"
Il s'impatientait.

"Je t'ecoute."

Il respira profondément et se leva pour faire face à sa fille. Le combat était demesuré, ils était deux contre lui, il n'avait aucune chance.

"Cyllène tu es malade...Tu ne peux pas partir, le Docteur Novak pense avoir trouvé un moyen de t'en sortir. Je...je...je ne partirai plus, je m'occuperai de toi, Cyllène et je t'aiderai autant que faire se peut..."

"Ma decision est prise, je pars.Ce soir."

"Cyllène..."

Mais le jeune femme tourna le dos à son pere la main sur la poignée. Cependant au dernier instant, ce dernier se precipita et agripa son bras. Il le maintint fermement et son visage fermé se serra. Cyllène tourna vivement la tête.

"Je crois que tu n'as pas bien comprit, c'est trop tard, sinon, nous ne serions pas là, c'est avant, qu'il aurait fallut te reveiller...
- Je te vaincrai toi et l'autre, même si pour cela, je dois plongé ma propre fille dans une letargie profonde.
-Tu crois ca, vraiment?"

Tout alla vite à partir de cet instant : la main encore mobile de Cyllène prit le coupe papier posé sur la petite table a coté de la porte et planta fermement l'objet dans l'aorte du père qui tomba a genou dans un cri effroyable. Cyllène le poussa du pied avant de refermer la porte.

Arrivée dans sa chambre, elle prepara sa valise et se mira dans la glace.
"Tout s'est bien passé?
-Oui ne t'en fais pas, je crois qu'il a comprit, il rumine sa colère dans son bureau, il ne nous embetera plus.
-Je suis desolée, je n'ai pas eu la force de...
-Tu n'as pas a l'etre, et puis sinon tu n'aurais pas besoin de moi.
- Bien. Apresent partons."

C'est ainsi que la jeune femme claqua la porte du domaine, sans savoir que derrière la porte de son bureau, gisait son père, etendu, baignant dans son sang.

III. Dans la vie courante
Difficile de definir une telle variété de comportements...Nous dirons que cela depend de la situation...
[†] Style de combat : Quelques notions d'escrime (sport de noble imposé par papa...)
[†] Relations : ???
[†] Signes particuliers : Un tatouage en forme de rose sur la fesse (la majorité s'est imposée...)


Dernière édition par le Ven 28 Déc - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rociel Van Sogenfaur
.::. Spinner Künstler .::.
.::. Spinner Künstler .::.
avatar

Nombre de messages : 1188
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Souverain
[S]tatut : Vampire noble
Date d'inscription : 14/01/2006

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Maître de Nikolaï
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 1ère
MessageSujet: Re: Cyllène (Charles Lya) Deon de Beaumont [E] de Sélène   Ven 28 Déc - 16:54

Tout d'abord, bienvenue!
L'histoire est le personnage sont intéressants (attention aux fautes, c'est tellement dommage qu'il y en ait...)
Néanmoins je me demande pourquoi une humaine, qui plus est avec ces deux autres personnalités, voudrait se vendre comme esclave... à moins qu'elle espère devenir l'infante d'un vampire?
Autrement rien ne me pose problème (par contre il faudra voir avec Liliane pour l'avatar, elle avait refusé une fois que quelqu'un prenne l'image d'Alexiel)
Voilà, j'attend juste cet éclaircissement, mais sinon vous pouvez presque vous considérer d'ores et déjà comme validée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyllène
.::. Humain .::.
.::. Humain .::.
avatar

Nombre de messages : 90
[F]onction : esclave
[S]tatut : humain
Date d'inscription : 24/11/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Esclave de Sélène Van Kerman
[L]ignée:
[G]énération:
MessageSujet: Re: Cyllène (Charles Lya) Deon de Beaumont [E] de Sélène   Ven 28 Déc - 17:37

Eh bien, la raison pour laquelle Cyllène se rend là bas et simple, comme cela est rapidement sous entendu dans l'histoire, pour "Charles" c'est une sorte de Cour de Louis Xv. Il y voit donc une occasion de redevenir favorit des souverains. Il ne tient simplement pas compte que ces mêmes souverains ne sont pas de la même race que lui et que donc, il n'a aucune chance de recouvrer son statut d'espion ou de favorit royal. Il idéalise l'Island comme un second Versailles sans prendre en compte que les temps ont changés. Ainsi à leur arrivée, ils decouvrent que la seul place des humains au chateau est esclave dans le meilleur des cas...

Pour ce qui est de l'avatar, je peux tout à fait modifier les images d'alexiel (changement de couleur et autres...) ou s'il le faut vraiment, le changer complètement.

Je relis le texte pour les fautes de ce pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rociel Van Sogenfaur
.::. Spinner Künstler .::.
.::. Spinner Künstler .::.
avatar

Nombre de messages : 1188
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Souverain
[S]tatut : Vampire noble
Date d'inscription : 14/01/2006

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Maître de Nikolaï
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 1ère
MessageSujet: Re: Cyllène (Charles Lya) Deon de Beaumont [E] de Sélène   Ven 28 Déc - 17:48

D'accord, je comprend parfaitement dans ce cas!
*Amen! ou au choix "Allelujah" style choeur céleste*

Je demande à ma jumelle sur msn pour l'avatar, j'édite ce message ou je lui laisse le soin de vous répondre dès que je l'en aurais averti. Merci pour votre patience et votre compréhension...

Edit: ma jumelle est catégorique et inflexible: elle ne veut pas d'Alexiel en avatar... Désolé. J'espère que vous avez de quoi changer... sinon n'hésitez pas à demander de l'aide aux membres dans "Créations et galleries" (un peu en dessous la section flood)

Autrement:
Fiche validée!


Dernière édition par le Ven 28 Déc - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyllène
.::. Humain .::.
.::. Humain .::.
avatar

Nombre de messages : 90
[F]onction : esclave
[S]tatut : humain
Date d'inscription : 24/11/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Esclave de Sélène Van Kerman
[L]ignée:
[G]énération:
MessageSujet: Re: Cyllène (Charles Lya) Deon de Beaumont [E] de Sélène   Ven 28 Déc - 17:57

C'est tout naturel ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cyllène (Charles Lya) Deon de Beaumont [E] de Sélène   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cyllène (Charles Lya) Deon de Beaumont [E] de Sélène
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Echange Charles Baker/ Himler Rebu autour du CEP
» AVANT PROJET DE LOA DU SENATEUR FETICHEUR MOISE JEAN CHARLES !
» PREVAL, CELESTIN ,MAWOM ,MOISE J CHARLES SOUPLE BA NOU YON TI CHANS
» Duo Nana Mouskouri ,Charles Aznavour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires :: Les Esclaves-
Sauter vers: